L'UMDC un club "numérique"

Voici donc une page dédiée au contrôle numérique des réseaux ferroviaires.

 

Cette section ne cherche surtout pas à être exhaustive en matière de DCC , le sujet est trop vaste et d'autres sites font cela avec beaucoup de talent.

EspaceRails / PK149 par exemple pour ne citer que lui.

 

Il s'agit ici plus d'une chronique sur les développements, changements, améliorations apportés à nos réseaux en matière de numérique / digital.

Comme vous le savez peut être nos réseaux sont pilotés avec des centrales numériques et à l'aide du logiciel TrainController.

 

Les avantages des systèmes numériques sont désormais bien connus, cela nous permet entre autres de disposer d'éclairages permanents, de ralentis plus surs, de freinages et d'accélérations réalistes et de depuis quelques années de locomotives sonores.

 

Nous sommes équipés depuis maintenant une quinzaine d'année des systèmes Roco : Centrale 10764 et manettes Multimaus.

 

Nb : là dessus nous avons justement apporté des modifications récentes avec l'arrivée d'une nouvelle centrale DIGIKEIJS. bientôt plus d'infos ici !

 

Nous avons petit à petit rationalisé le câblage numérique. Contrairement à l'argument marketing qui disait : le numérique c'est 2 fils ! , un réseau numérique fonctionnant correctement c'est un peu plus complexe....

 

Nous avons donc adopté un câblage basé sur le système des bus et des feeder (  désolé pour l'anglicisme ) avec des bus en câble rigide ho7vu de 1,5mm2.

 

Sur notre grand réseau fixe peut être aurions nous du installer des bus DCC avec les câbles torsadés 2 à 2 pour minimiser l'effet des parasites.

Ceci dit, les premières séries de tests n'ont pas permis de déceler de problèmes.

Voir pour plus de détails sur ce sujet l'excellent site belge                               "ho petit train"

 

Comment en sommes nous venus à Traincontroller !

 

Il y a 4 ans nous avons constaté, avec les premières sorties de notre réseau d'exposition "la gare de Vendôme", que la gestion de ses coulisses en expo était très difficile manuellement.

 

En effet des circulations sur un circuit bouclé avec une gare de passage située sur une ligne à voie unique impliquent beaucoup de manœuvres d'aiguillages, de problèmes de sécurité pour éviter les rattrapages ou pire les faces à faces.

 

D'où la recherche d'un système aidé par informatique.

 

Le choix du logiciel TrainController s’est imposé à nous par sa puissance et l’existence d’un forum d’utilisateurs en français aussi actif que documenté.

 

De plus le logiciel a été francisé par Jean Dagron un amateur spécialiste de TrainController.

 

Un autre argument en faveur du logiciel  a été sa capacité à pouvoir mélanger conduite automatique des trains par le logiciel et conduite traditionnelle avec les manettes Multimaus, même si de ce coté là nous en sommes encore aux balbutiements...

Le  contrôle d'un réseau par le logiciel TrainController demande c'est vrai un investissement financier au début important et un câblage plus complexe, mais ensuite la souplesse du système permet de faire évoluer le jeu de façon drastique:

 

  • La commande des aiguilles par TCO à l'écran limite certains câblages fastidieux et surtout permet de piloter les multiples aiguilles par itinéraires complets plutôt qu'une par une!
  • Il devient possible pour quelques opérateurs seulement de piloter des réseaux étendus et d'écouler un trafic important même avec une ligne à voie unique. 
  •  Capacité à pouvoir mélanger conduite automatique des trains par le logiciel et conduite traditionnelle des trains avec les manettes Multimaus, les trains circulants sous la protection du logiciel.

nb : ce type de conduite demande c'est vrai que le jeu soit structuré un minimum avec un des opérateurs endossant le rôle de "Régulateur" du trafic , et les autres comme "mécaniciens" comme dans les vrais trains ce qui est un gage de réalisme.

C'est, à mon avis, une source de diversité dans le jeu, avec des scénarios à créer, des règles à respecter , des taches à effectuer.

Cela demande une connaissance minimale du logiciel, un peu plus pour le régulateur, et un minimum de rigueur.

Rigueur qui est parfois absente sur le bord des réseaux ferroviaires miniatures...

D'aucuns avec l'informatisation du réseau ont peur de basculer dans un monde ou l'on joue avec l'ordinateur qui lui joue au trains...

On peut tomber dans ce travers comme on peut l'éviter comme le prouve cette vidéo de Renaud Yver et de son incroyable réseau Luzy !

  • La conduite sous logiciel avec une signalisation opérationnelle permet là aussi plus de réalisme.
  • Les convois se pilotent en tenant compte de leur poids, de leur inertie, de la puissance de chaque locomotive.

Finis, à priori, les trains qui freinent en 2cm ou qui démarrent comme des Ferraris !

  • La gestion de la sécurité par le logiciel permet de se concentrer sur le jeu en ayant moins le stress de provoquer un accident avec la locomotive toute neuve que vient d'acheter le collègue....

Toujours sur ce réseau magnifique et au combien exemplaire ce lien: Luzy vers 1965.

  • On peut coller encore plus près au réel en ayant à gérer la consommation d'eau et de charbon d'une vapeur , le niveau de gazole dans son diesel.

Une gestion des circulations incluant des opérations de maintenance virtuelles peuvent aussi vous être imposées par le logiciel

 

C'est une belle façon de se rajouter des contraintes si on en manque dans la vraie vie bien sur !